La part du jeu...

Publié le 6 Décembre 2014

Déjà quelques semaines que les tournages se succèdent. La complicité de l'équipe se renforce de jour en jour. Le jeu des comédiens donne à l'écran, des personnages bien trempé. Il y a quinze jours Philippe Troisi et Antonio Valdés m'ont comblé par leur interprétation sur deux scènes magistrales du film. Jeudi soir, c'est Claire Gires et Yanisse Mahmoudi qui ont fait de même. Il y a mon scénario, écrit noir sur blanc. Il y a mes directives, suivie à la lettre. Puis il y a la part du jeu, celle qui donne au comédien toute sa liberté d'expression. Le scénario est la partition mais il y a l'interprétation. On me demande souvent combien de temps va durée le film. "Je répond c'est un court métrage"... je reste flou... Mais je pense avec toute la générosité que nous offre les comédiens, nous nous approchons du moyen métrage voir plus... La part du jeu insère entre les lignes écrites, des arabesques, des libertés, des figures non imposé, ce quelques choses de plus... l'improvisation. Claire et Yanisse ont investi leur rôle. Ils ont poussé leur textes vers des attitudes et des répliques qui rendent vies à leur personnages. Je crois que j'aime dirigé les comédiens mais j'aime surtout qu'ils me surprennent, qu'ils dépassent le scénario. Du coup j'ai l'impression de rencontrer les personnages que j'ai imaginé et presque de dialoguer avec eux. Cette part du jeu est un processus de travail en amont, nous avons longuement débattue avec les comédiens en répétition sur les traits de caractères de leurs personnages. Ils les ont assimilé, digéré et investi... Et dans leur part du jeu, ils nous l'offrent.... Je crois que nous allons de surprises en surprises... Et j'aime çà.

Étapes d'un plan...

Étapes d'un plan...

La part du jeu...
La part du jeu...
La part du jeu...

Rédigé par Lorenzo Ferrigno

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article